IMG_geo_filtre

IMG_geo_filtre

Phrase témoignage

Géo croit que la pauvreté fait vivre du stress

Nos membres peuvent en témoigner.

Aurélie nous invite à réfléchir à ces sources de stress.

Les personnes vivant en situation de pauvreté doivent non seulement user de beaucoup de stratégies pour survivre, mais en plus, subissent les conséquences de la diminution de l’accès aux services publics.

L'accès aux services publics, un filet essentiel

Le gouvernement actuel soutient que les mesures d’austérité qui ont été mises en place depuis son arrivée au pouvoir n’ont pas de conséquences sur les services offerts aux citoyens et citoyennes ou pour le Québec en général. Cependant, selon l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) — 2014[1], le total des compressions recensées depuis 2014 est de 4 082 027 000 $ et touche de nombreux services directs à la population.

Chez nous, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et plus précisément sur le territoire de Chicoutimi et des environs, nous ne sommes pas épargnés. Diverses coupures ont été effectuées dans plusieurs secteurs tels que la santé et les services sociaux, l’éducation primaire, secondaire et postsecondaire, le développement local et régional, le logement et habitation, l’emploi et la solidarité sociale, l’aide à l’emploi et encore...

Le filet social formé par les programmes sociaux et les services publics est essentiel pour notre société et particulièrement pour les personnes et familles en situation de pauvreté. Voici donc quelques exemples qui ont des conséquences directes[2] sur les personnes en situation de pauvreté que nous constatons au quotidien :

 

"La pauvreté, c’est vivre dans le stress continuel."

Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS)

Les compressions successives des dernières années ont engendré une augmentation des listes d’attente, une longueur du délai de traitement/réponses aux citoyens, une difficulté d’accès aux intervenants spécialisés, une augmentation des références vers plusieurs organismes communautaires, etc.

Santé publique

Les coupures en Santé publique réduisent l’accessibilité aux services et aux actions en promotion-prévention, qui s’adressent directement aux personnes et aux familles vulnérables. De plus, cela ne permet pas d’agir en amont sur les différents déterminants sociaux de la santé et diminue la prise en charge de la population face à sa santé globale.

 

Avec les restrictions budgétaires et les coupures encourues depuis 2014, nous constatons que l’État remet le fardeau de la dette publique sur les populations pauvres et sur la classe moyenne qui s’appauvrissent de plus en plus. La hausse des taxes et des tarifs ainsi que les coupures dans les services et les programmes sociaux touchent beaucoup plus durement les personnes à faible revenu puisque ces politiques s’appliquent de la même manière à tout le monde, sans égard au revenu des personnes. Les coupures dans les services publics et les programmes sociaux amènent des pertes d’emploi ce qui exerce une pression à la baisse des conditions de travail dans l’ensemble des emplois. En gros, les riches s’enrichissent, les pauvres et la classe moyenne s’appauvrissent.[3] On peut donc penser que « [sans] financement public, la majorité des familles à revenu modeste serait dans l’impossibilité de se payer des services essentiels comme l’éducation et la santé. Ces derniers comptent parmi les services fondamentaux qui doivent être accessibles à tous, sans égard au revenu ». [4]


[1] Institut de recherche et d'informations socio-économiques, IRIS. 2014. Observatoire des conséquences des mesures d’austérité 2014-2015. [En ligne­­] Adresse URL : http://iris-recherche.qc.ca/publications/compilation-austerite

[2] Ibid

[3] Collectif pour un Québec sans pauvreté. 2015. Fiche explicative, L’austérité – Démystifier le vrai du faux. Site Internet: http://www.pauvrete.qc.ca/document/lausterite-demystifier-le-vrai-du-faux/

[4] Centrale des syndicats du Québec. (Avril 2012). Services publics – perspectives, Fiche 3 : Les bienfaits des services publics (1re partie), première page. [En ligne] Adresse URL : http://www.lacsq.org/fileadmin/user_upload/csq/documents/documentation/enjeux_sociaux/services_publiques/services-publics-perspectives.pdf