Un revenu décent pour tous est nécessaire
IMG_veronique_filtre

IMG_veronique_filtre

Phrase témoignage

 

Si vous êtes interpellés par ces luttes, vous pouvez suivre nos actions mais celles de nos partenaire.

Mathieu considère qu'il est nécessaire d'établir des moyens pour que tous puissent s'en sortir

Nous sommes du même avis que lui!

Tous les ménages prestataires de l’aide sociale, en 2013, avaient un revenu après impôts et transferts bien en deçà des seuils de faible revenu. Par exemple, les personnes seules à l’aide sociale ne disposaient que de 49 % du montant nécessaire pour couvrir leurs besoins de base, selon la Mesure du panier de consommation (MPC)[1]. Les couples sans enfant disposaient quant à eux de seulement 53 % du montant pour couvrir leurs besoins[2]. Même si les familles avec enfants sont celles qui s’en tirent le mieux, elles doivent tout de même se débrouiller avec un revenu qui n’atteint pas 80 % du montant nécessaire à la couverture des besoins[3].

Les données de l’État de situation 2013 du Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion (CEPE) montrent que la situation de plusieurs types de ménages à l’aide sociale s’est dégradée au cours des dernières années. Cette perte de pouvoir d’achat est dramatique pour des personnes à si faible revenu.

Globalement, le filet de sécurité sociale et économique ne s’est pas amélioré depuis la première mouture du plan d’action gouvernemental (2004). Au contraire, le revenu disponible des personnes seules et des couples sans enfants à l’aide sociale a stagné ou même diminué. Autrement dit, les actions concrètes ne reflètent pas les grands principes de la Loi 112.

Le programme Objectif emploi

 
Des répercussions importantes

De nombreuses études ont établies des liens entre la pauvreté et des problèmes de santé tels que :

  • retards de croissance chez les enfants;

  • difficultés d’apprentissage;

  • troubles mentaux ou comportementaux;

  • affections respiratoires (asthme, infections, etc.);

  • affections cardiaques;

  • diabète;

  • troubles du sommeil;

  • mortalité précoce;

  • suicide.

Frédéric a raison : la pauvreté est un problème et une responsabilité de la collectivité, mais elle fait des victimes individuelles. Imaginez les coûts associés à ces problèmes de santé. Les prévenir en permettant à tous d'avoir un revenu décent coûterait beaucoup moins cher à l'État.

[1] Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion sociale, 2014, La pauvreté, les inégalités et l’exclusion sociale au Québec — État de situation 2013, Québec, ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, 75 pages. http://www.mess.gouv.qc.ca/publications/pdf/CEPE_Etat_Situation_2013.pdf 

[2] Ibid

[3] Ibid