À propos de nous

Vision

La table de lutte contre la pauvreté de Chicoutimi voit à une meilleure prise en charge des enjeux
reliés à la pauvreté par l’ensemble des acteurs de notre territoire dans le but de sensibiliser,
mobiliser et lutter pour le respect du droit à la dignité des personnes en situation de pauvreté.

Valeurs

La justice, l’équité, la démocratie, la tolérance, la solidarité, le respect, l’accueil et la neutralité politique

Historique

Incorporée en 2012, bien qu’elle existe depuis 1999, la Table de lutte contre la pauvreté de Chicoutimi (TLP) est née d’une recommandation d’un groupe de chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Elle fait suite à une demande des représentants d’Emploi-Québec, de Développement Économique du Canada (DÉC) et des municipalités de Jonquière et de Chicoutimi. À l’origine, elle avait pour
but de regrouper les acteurs des milieux communautaires, institutionnel et économique de Chicoutimi autour d’une même table afin de favoriser une approche multisectorielle et territoriale de la lutte contre la pauvreté. Cependant, avec le temps, la participation des milieux institutionnels et celui des affaires s’est peu à peu estompée et, encore aujourd’hui, les groupes communautaires représentent le noyau de la TLP. Au fil des années, la concertation au sein de la Table est donc passée de multisectorielle à bi sectorielle, soit, entre le communautaire et les institutions gouvernementales.

 

À ce jour, la TLP est un cadre de concertation regroupant un peu plus d’une vingtaine d’organismes communautaires, ainsi que quelques institutions, qui ensemble luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Le territoire d’intervention de la Table comprend l’arrondissement Chicoutimi et les municipalités rurales environnantes telles que Saint-Honoré, Saint-David-de-Falardeau, Saint-Fulgence et Sainte-Rose
du-Nord. Chaque année, les membres se rencontrent environ toutes les 5 semaines, de septembre à mai, en alternant des rencontres régulières et des rencontres causeries. Lors des rencontrent régulières, les membres déterminent leurs priorités d’intervention dans le milieu et constituent des comités de travail pour augmenter la solidarité envers les personnes en situation de pauvreté et améliorer la prise en charge des problématiques reliées. Les rencontres causeries varient, quant à elles, selon l’intérêt des membres à approfondir certains sujets qui leur tiennent à cœur.

 

En ce qui concerne les actions de la TLP, celles-ci se font essentiellement aux travers de ses comités qui sont le Comité de coordination,
le Comité sécurité alimentaire et le Comité sensibilisation-conscientisation à la pauvreté. Selon les besoins, des comités ad hoc sont mis
en place pour des mandats précis sur une durée déterminée. Bien que depuis sa création, la Table a menée plusieurs activités de sensibilisation et de concertation, elle s’est aussi impliquée envers certaines grandes initiatives, notamment : la politique de développement social à Ville Saguenay, les revendications du Collectif pour un Québec sans pauvreté ainsi qu’envers l’Alliance régionale pour la solidarité
et l’inclusion sociale.